6/1/2020

Lecture de : Mark Fortier, Mélancolies identitaires – Une année à lire Mathieu Bock-Côté, Lux, 2019 (168 p.)

Quand j’ai entendu pour la première fois parler de cet essai de Mark Fortier, je me suis dit qu’il apportait la preuve indubitable de la place que Mathieu Bock-Côté occupait, quoi que se plaisent à en dire ses adversaires, dans le paysage intellectuel québécois. Puis, lorsque j’ai lu la critique très élogieuse qu’en a donné Le Devoir, offrant même à son auteur –  fait assez inusité – les honneurs d’une première page, j’ai décidé d’acheter Mélancolies identitaires entre autres parce que cet article affirmait que l’essayiste se gardait « d’imiter le ton bêtement péremptoire qu’adoptent sur les réseaux s...

21/8/2019

Lecture de : Mathieu Bock-Côté, L’empire du politiquement correct, éditions du Cerf, Paris (299 pages)

L’atmosphère est oppressante. Les mots, comme l’oxygène sur les blancs sommets alpins, se raréfient. Cette raréfaction fait s’atrophier la pensée, qui respire de moins en moins profondément. Elle réduit les esprits, de plus en plus formatés par un langage privé de ses nuances les plus expressives, et les entraîne dans des ornières prononcées dont il devient franchement difficile de s’extirper. L’école ne nous y aidera pas. Les grands médias d’information non plus. C’est pourquoi on ne soulignera jamais assez l’importance du dernier ouvrage du sociologue et intellectuel québécois Mathieu Bock-Côté , paru aux...

Please reload

Réseaux sociaux
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
Nouvelles parutions
CVArgument21 2_c1.jpg