26/3/2019

Lecture d’Hommage de l’éditeur, Cinq essais remarquables réunis et présentés par Giovanni Calabrese, Éditions Liber, 2018

Sous ce titre en lui-même programmatique et dont Giovanni Calabrese s’explique en quatrième de couverture, ce livre réunit cinq essais (Le fantôme du monde de Jacques Beaudry, L’orgueil qu’on enferme de Christophe Etemadzadeh, Les promesses du silence d’Éric Gagnon, Hiérarchies de Louis Godbout et Dialogues en ruine de Laurent-Michel Vacher) déjà publiés dans les années précédentes par la même maison d’édition et que leur éditeur a décidé de republier ici, en un seul volume. À lire cette brève description, on saisit déjà l’originalité ou le caractère inattendu d’un tel projet éditorial.

Le...

7/12/2018

Lecture de : Rémi Guertin, Facebook, la liste et moi, Montréal, Liber, 2018

Les essais qui s’avèrent les plus intéressants, et aussi les plus lucides par rapport au présent, sont souvent ceux qui partent, plutôt que d’une approche théorique réfléchie et élaborée, d’un fait en apparence anodin, dont ils dévoilent peu à peu le caractère central et révélateur pour comprendre notre temps ; de la même façon qu’en voulant tirer un malheureux fil qui dépasse on défait parfois toute une couture. Une folle solitude, l’excellent essai d’Olivier Rey paru aux Éditions du Seuil en 2006, s’ouvrait ainsi sur l’observation que les poussettes pour enfants avaient majoritairement changé d’orientation à partir des années 1980....

22/2/2018

Lecture de : Gilles Havard, Empire et métissages – Indiens et Français dans le Pays d’en Haut, 1660-1715, Québec, Les Éditions du Septentrion, 2017 [2e édition]

Dans l’imaginaire du Québec contemporain, l’expression « Pays d’en Haut » renvoie bien davantage aux Hautes-Laurentides, à la figure du curé Labelle et à la colonisation de la fin du XIXe siècle qu’à la haute vallée ontarienne du Saint-Laurent et ce n’est pas le moindre apport de cet ouvrage de Gilles Havard, que de rappeler à ses lecteurs québécois – que l’on espère nombreux – que ce toponyme d’origine populaire, mais qui finit par s’imposer aux cartographes comme à l’administration française des colonies, désignait avant la Conquête les territoires...

14/12/2017

Lecture de : Simon Nadeau, Le Philosophe contrebandier, Introduction à l’œuvre de Michel Morin (Les herbes rouges, 2017)

Il n’est pas très courant au Québec – à l’exception notable de ceux qui portent sur les œuvres de Fernand Dumont et Michel Freitag – de voir des ouvrages, des études, des colloques, etc. consacrés à la pensée d’intellectuels québécois contemporains. Ne serait-ce que pour cela, Le Philosophe contrebandier de Simon Nadeau mériterait une mention particulière puisqu’il est entièrement voué, ainsi que le souligne le sous-titre de l’ouvrage, à explorer et présenter l’œuvre du philosophe Michel Morin (1949 -  ).

    Consacrer ainsi un livre à la pensée d’autrui demande une bonne dose d’abnégation,...

Please reload

Réseaux sociaux
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
Nouvelles parutions
CVArgument21 2_c1.jpg